Les conseils de lecture d’Oncle Daniel

Achikunipi, le mystérieux phoque du Grand Nord / textes de Francine Saint-Laurent ; illustrations de Ghislain Caron.

Sommaire
Mis en images avec des peintures réalistes, cet album propose une excursion aux lacs des Loups Marins, qui abritent “achikunipi”, l’une des seules espèces de phoques d’eau douce au monde. L’auteure brosse un portrait vivant de cet animal ayant fortement attisé la curiosité des scientifiques, qui peinent à expliquer sa présence à un endroit si éloigné de la mer.

Mes pensées
Les phoques me fascinent car ils représentent une combinaison de contrastes. Ils sont des mammifères qui ont retourné à la mer. À la maison dans l’eau, ils vont sur la terre de temps en temps. Même s’ils nagent avec énergie, ils maîtrisent l’art d’avoir l’air curieux et ennuyé en même temps!

Malheureusement, ces animaux vivent en mer et non en eau douce comme le lac à côté duquel j’ai grandi. Ou peut-être pas… Il existe au nord du Québec une population de phoques qui vivent à l’eau douce l’année longue.

Ce livre m’attire car il décrit les recherches scientifiques qui tentent d’élucider les mystères associés avec cet animal: Comment les ancêtres de ce phoque sont-ils arrivés jusqu’au Lac des Loups Marins? Combien de ces phoques existe-t-il? De quoi subsistent-ils? Par ailleurs, ce livre explore l’évolution des phoques et les autres espèces de phoques que l’on trouve près du Québec. Aussi, il examine les interactions entre les phoques et l’homme, souvent très négatives pour les phoques!

Les dessins donnent une belle impression de cet animal méconnu et furtif  (car il est très difficile à photographier), et de son environnement souvent hostile. Les photos permettent le lecteur de mettre en contexte l’approximation nécessaire que représentent les dessins. Par contre, le sujet mériterait quelques cartes de plus car la seule carte offerte est trop gros pour bien comprendre la région où vit ce phoque.

On pourrait aussi reprocher ce livre en disant qu’il manque des réponses à toutes les questions qu’on poserait. Mais cette critique serait fausse car la situation est simplement que le monde scientifique connait très mal cette créature. D’ailleurs, ceci est l’un des plaisirs du livre car on peut sentir qu’il y a encore des frontières à la biologie ici au Québec et non dans un pays lointain. Parfois, avoir les mystères et les inconnus est très agréable. Voici donc un vrai mystère scientifique canadien!

Advertisements

About CSL Children's Department

The Eleanor London Côte Saint-Luc Public Library has a long tradition in the city. The library has many amazing features which includes a fantastic children's department. We thrive on providing the best service possible and making each library experience a positive one.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s